L'entretien clinique de recherche



http://psychanalyse-21.psyblogs.net/2014/01/lentretien-clinique-de-recherche.html
Il a un but différent de l’entretien clinique, dans le sens où il cherche à mettre en évidence des faits scientifiques, à construire un savoir à propos des questions qu’un psychologue peut se poser. Dans ce type d'entretien, c'est cette fois le psychologue qui a besoin des informations données par le sujet, procédure et objectifs sont donc bien différents de ceux de l'entretien clinique.

Il n'y a notamment pas directement de visée d’aide. L’entretien de recherche est cependant fréquemment utilisé en psychologie clinique. Il vise à confirmer des hypothèses de recherche liées généralement à un cadre théorique (modèle), lequel servira par la suite les praticiens. Il peut également être utilisé dans le cadre de la recherche purement théorique, visant à l'obtention de connaissances, pas forcément sur le sujet malade, mais également le sujet sain.

Le psychologue chercheur doit faire preuve de souplesse et d’adaptation : la manière de conduire l’entretien dépend de la personne et des buts de l’entretien (liés aux hypothèses de recherche), lesquels sont à chaque fois différents.
Pour ces entretiens, le psychologue dispose entre autres moyens de deux grandes sortes de tests psychométriques : les tests d’intelligence et les tests de personnalité. L’usage des tests est réservé aux psychologues, les seuls étudiants formés sont les étudiants en psychologie. Ils permettent d’évaluer des aspects du fonctionnement de l’individu. Ces tests ont cependant des limites, il ne s'agit pas d'une boule de cristal qui permet de voir des choses que les autres ne verraient pas : les tests s’appuient sur des connaissances approfondies sur le fonctionnement de l’individu, connaissances qui par ailleurs, proviennent de la recherche. Ce que mesurent ces techniques est quelque chose de temporaire, comme une photographie de l’individu à un moment et dans un contexte donné.

Les hypothèses de recherche peuvent concerner les différents aspects de l'entretien clinique habituel (comment mieux diagnostiquer tel trouble, comment reconnaître tel syndrome...), mais également le fonctionnement psychique en général (quel type de personnalité est souvent associé à tel trouble, comment telle catégorie de troubles réagit à telle variation dans une thérapie...), ou les cadres théoriques (confirmation d'une donnée formulée par un cadre théorique, comparaison entre type de thérapies).

La recherche en clinique est très importante pour l'ensemble des praticiens, qui doivent mettre leur connaissances à jour régulièrement et suivre les avancées de la recherche, de façon à réaliser leur travail au mieux de ce qu'il est possible à un moment donné : la recherche fournit une quantité phénoménale d'information nouvelle, quelques années suffisent pour que ce que l'on a appris soit déjà dépassé.